Banderolage automatique avec film étirable

Nous proposons en complément de nos solutions de palettisation des systèmes de banderolage automatique que nous fabriquons ou intégrons. Classiquement, une fois la palette achevée en sortie de palettiseur, elle est transférée sur un ou plusieur(s) convoyeur(s) vers le poste de banderolage. Plus exceptionnellement, la palettisation et le banderolage sont combinés pour des applications à basse cadence.

Le principe le plus universel, la banderoleuse à plateau tournant pour film étirable, que nous vous présentons ci-dessous, représente le gros du marché. Pour des cadences plus élevées ou des problèmes de stabilité des charges palettisées, nous pouvons proposer des banderoleuses à bras tournant voire des systèmes à housse thermorétractable. N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus de renseignement.

Notre tête de banderolage est équipée de deux rouleaux motorisés permettant de réaliser un préétirage avant pose. Chaque moteur de rouleau est piloté par son propre variateur de fréquence pour augmenter ou diminuer le taux de préétirage. La tension du film est contrôlée au moyen de jauges de contrainte avec circuit électronique augmentant la fiabilité grâce à la diminution des pièces en mouvement. Un soin tout particulier à été porté lors de la conception de la tête pour faciliter la mise en place du film.

principe tête film étirable

Étape 1 : Enfilage de la bobine sur son axe vertical.
Étape 2 : Ouverture du capot.
Étape 3 : Passage manuel en ligne droite du film.
Étape 4 : Fermeture du capot.
Étape 5 : accrochage du film sur la pince du plateau tournant ou accrochage directement sur palette si amorce manuelle.

Banderoleuse à plateau tournant - description : La palette est amenée sur un convoyeur à rouleaux motorisés. Ce convoyeur compose ce que l'on appelle le plateau tournant. En effet, le convoyeur est placé sur une base tournante motorisée permettant de faire tourner la palette sur elle-même suivant son axe vertical. Une bobine de film étirable est enfilée sur un chariot porte-bobine. Celui-ci monte et descend le long d'un mât placé à coté du plateau tournant. Le film est passé au travers d'une série de rouleaux de tension pour le pré-étirer. L'effet recherché est de mieux maintenir les charges palettisées en jouant sur la "mémoire" élastique ou rémanence du film et aussi pour faire des économies de matière d'emballage. le bout du film est accroché sur le plateau tournant de telle manière que dès que celui-ci se met en rotation, il entraîne le film. Le chariot porte-bobine monte et descend le long du mât tandis que le plateau tourne en continu. La palette est ainsi banderolée. En fin de cycle, un fil chauffant coupe le film alors que le bout est à nouveau maintenu sur le plateau tournant en attente de la prochaine palette. La palette finie est évacuée.

Souvent une dépose de coiffe, pour protéger le dessus de la palette est prévue. La coiffe peut être ou non placée en vue d'une étanchéité à la pluie ou simplement au poussières. Si une étanchéité à la pluie est recherchée, la dépose de coiffe devra être intégrée alors que la palette est sur le plateau tournant, ce qui aura une incidence sur la cadence.

Pour plus de renseignements sur nos systèmes de banderolage, n'hésitez pas à nous contacter.

english version versión española

Vous êtes ici »  accueil » palettisation » banderolage